Témoignage de Jur (septembre 2015)

Après l'opération sans succès de 2014, je me suis plus ou moins remis. Je n'ai pas voulu essayer une autre chimio avec Avastin que mon chirurgien me proposait parce que je n'avais aucun indication que cela marchait et je craignais énormément les effets secondaires.

J'ai pris des médicaments homéopathiques et j'ai adapté ma nourriture à ce que j'ai pu trouver comme information sur Internet. Sur mes SCANS, la situation semble se stabiliser. Depuis quelques semaines, ma situation se dégrade assez vite : j'ai régulièrement et de plus en plus souvent, des obstructions dans mes intestins. Pour le chirurgien, le lien avec ma maladie est évident: elle commence à vraiment affecter le fonctionnement de mes intestins.

Il m'a de nouveau proposé d'essayer l'Avastin en espérant que cette chimio pourrait marcher mais en indiquant aussi qu'il ne dispose d'aucune donnée pour le confirmer. Vu la vitesse de la dégradation de mon état de santé, je décide de nouveau de ne pas l'essayer en sachant que cela veut dire que je vais bientôt mourir. On me donne encore quelques semaines vu les problèmes que j'ai avec mes intestins. Avec un peu de chance, j'aurai quelques semaines de bonus, mais je me prépare à partir.

Mon témoignage n'est pas très encourageant, mais je crois qu'il faut être transparent: certains d'entre nous ne s'en sortent pas. Et c'est mon cas.

AMARAPE est une association loi 1901 créée par des patients atteints de deux maladies rares du péritoine : le pseudomyxome et le mésothéliome.

Connexion